Patrimoine

Le patrimoine

La ville  de Jacou s’est développée au cours des quarante dernières années autour d’un cœur de village qui comportait (compoix de 1774) une douzaine de maisons, toujours présentes, dont la plupart étaient assemblées près d’une placette jouxtant l’entrée du château fermée d’un portail.
Derrière celui-ci, s’étendait « l’Enclos du Seigneur », d’une surface de 9,50 hectares et  complètement entouré de murs.

À l’intérieur de cet Enclos, on trouvait les éléments suivants :

un château

une terrasse et son bassin

un escalier à double révolution conduisant au jardin

un jardin « à fleurs et à bosquets » (définition du compoix)
doté d’un bassin central

une grotte équipée d’un manège (noria) pour fournir l’eau nécessaire au jardin

une salle de fraîcheur située sur l’axe nord-sud

Hors les murs de l’Enclos seigneurial, on  trouvait :

* l’église de la paroisse de St Pierre aux Liens, déjà référencée en 1144 comme relevant de l’Evêché de Maguelone.

* un puits où les villageois avaient l’autorisation de puiser de l’eau et de faire boire leur bétail.

Un chemin, venant  de Clapiers, prenait le nom de Rue de la Vieille*  pour traverser la petite agglomération avant de longer l’Enclos à l’ouest pour rejoindre le village de Teyran. le début du XIX ème siècle,

*(Il faut entendre cette appellation au sens de « rue du village »(villa.)

Depuis, une partie de l’Enclos s’est transformée en « jardin romantique » et enrichie d’un lac recevant les eaux pluviales du village.

 


Partager :

Laisser un commentaire